Aller au contenu

La bourse et l’analyse fondamentale – Rentable ?

Pourquoi choisir la bourse pour investir ?

Tout d’abord, il est important de comprendre si la bourse et ses marchés financiers sont intéressants en terme d’investissement.

Après tout la bourse fait peur à beaucoup de monde, synonyme de pertes. Alors pourquoi s’y intéresser ? Comme dans n’importe quel domaine, nous faisons des erreurs quand nous sommes non expérimentés ou avec des connaissances limitées.

Essayons ensemble de comprendre pourquoi de nombreux investisseur choisissent la bourse pour placer leur capital.

Une étude menée par l’IEIF (Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière) montre les résultats de performances comparées sur 40ans (1979 à 2019) parmi différents placement :

Source : Capital.fr

La bourse affiche une performance annuelle de 13% dépassant les investissements tels que l’immobilier (11%) ou l’assurance vie (6%).

Intéressant quand on imagine qu’acheter une action ne demande aucune visite d’appartement ou suivi de locataire, ou encore de longues discussions avec son conseillé bancaire (ou plutôt commercial bancaire).

La bourse se présente donc comme l’investissement le plus rentable et le plus passif. Mais alors comment faire pour trouver les bonnes opportunités ?

L’analyse fondamentale en bourse

L’analyse fondamentale est une méthode d’analyse des actions en examinant leurs facteurs financiers et économiques sous-jacents, tels que les revenus, les bénéfices, les actifs et les passifs. Il s’agit d’étudier les états financiers d’une entreprise, l’équipe de direction, les tendances de l’industrie et les conditions économiques pour déterminer la valeur intrinsèque de l’action. 

L’objectif de l’analyse fondamentale est d’identifier les actions sous-évaluées ou surévaluées en fonction de leur prix de marché actuel par rapport à leur valeur intrinsèque. Ces informations peuvent aider les investisseurs à prendre des décisions éclairées sur les actions à acheter ou à vendre, et à quel prix.

L’analyse fondamentale en bourse est une approche largement utilisée. Elle offre aux investisseurs une meilleure compréhension de la santé financière d’une entreprise et les aide à évaluer ses perspectives de croissance à long terme. Cela peut aider les investisseurs à identifier les actions susceptibles de bien performer à long terme, quelles que soient les fluctuations du marché à court terme.

Ceci est particulièrement intéressant pour une personne ne souhaitant pas passer ses journées devant les graphiques. Faut-il aussi bien maitriser son analyse. Comment faire ?

La stratégie Quanti Trading

Cette stratégie est une méthode d’investissement long terme basée sur l’analyse fondamentales et les intérêts composés. Elle s’inspire fortement des conseils de Warren Buffet et son mentor Benjamin Graham qui comptent parmi les pionniers de l’investissement en bourse rentable.

L’objectif n’est pas de trader mais d’investir ! Cette méthode intemporelle se base sur des chiffres réels et ne cherche pas à prédire l’avenir ou de spéculer (hausse ou baisse d’une action). Le point fort recherché est de trouver des actions dit sous-côtées pour les revendre lorsqu’elles deviennent sur-côtées.

Jusqu’ici j’essaie d’expliquer les choses de manière simple. Mais entrons de le détail pour comprendre comment trouver ses actions « en solde » pour les revendre au prix fort.

Comment fonctionne la stratégie ?

Le choix des bonnes actions en bourse est primordial. Pour cela, vous devez appliquer différents filtres pour votre sélection.

La stratégie Quanti Trading utilise plusieurs filtres retenant les actions d’entreprises les plus prometteuses dont voici les principaux :

1. Choisir les entreprises parmi un panel de sélection

Des experts financiers font déjà un travail important de sélection parmi les indices boursiers. Prendre l’indice S&P 500 pour les actions US (ou l’indice CAC 40 pour les actions Françaises) filtre déjà un grand nombre d’actions aux risques parfois plus élevés. Nous nous retrouvons donc avec 500 ou 40 grandes sociétés pour cet exemple dès le premier filtre.

Le S&P 500 et le CAC 40 mesurent respectivement la performance de 500 grandes entreprises cotées en bourse aux États-Unis et 40 en France.

2. Appliquer la stratégie value : ratio B/M

Le ratio B/M (Book-to-Market) est une mesure financière qui compare la valeur comptable d’une entreprise à sa valeur marchande ou boursière. Le ratio B/M est calculé en divisant la valeur comptable de l’entreprise par sa capitalisation boursière.

     B : Book value (valeur nette comptable) = valeur réelle. C’est la différence d’actifs (ce que la société possède) moins les dettes (ce qu’elle doit).

     M : Market value (capitalisation boursière) = valeur estimée par le marché. C’est le nombre d’actions en circulation multiplié par le cours le plus récent de cette action.

Ratio B/M élevé = prix de l’action bas, action sous-évaluée donc intéressante car la valeur comptable est supérieure à la valeur marchande.

Ratio B/M faible = prix de l’action haut, action surévaluée donc pas intéressante à avoir dans son portefeuille.

Le ratio B/M est utilisé dans diverses analyses financières et stratégiques. Utilisée notamment pour évaluer la performance des portefeuilles d’investissement. Ou encore pour déterminer les entreprises susceptibles de générer des rendements supérieurs à long terme.

3. Le F-Score

Le F-Score (ou Score de Piotroski) est une mesure utilisée pour évaluer la qualité financière d’une entreprise. Cette mesure développée par le professeur Joseph Piotroski de l’Université de Chicago est basée sur neuf critères financiers qui reflètent la santé financière de l’entreprise.

Ce filtre vient éliminer une partie des actions encore trop risquées pour n’en garder qu’un nombre faible pour un portefeuille diversifié.

Cette notation attribue un point à chaque critère rempli, pour un total de neuf points. Les critères comprennent des mesures telles que : la variation du rendement des capitaux propres, l’amélioration de la liquidité de l’entreprise et l’amélioration de la rentabilité. Les entreprises ayant un score élevé sont considérées comme ayant une meilleure qualité financière que celles ayant un score plus faible.

Le F-Score est également utilisé dans l’analyse comparative de plusieurs entreprises du même secteur ou de la même industrie. Cependant, il est important de noter que le F-Score ne doit pas être utilisé comme un indicateur unique de la qualité d’une entreprise, mais plutôt comme un élément d’une analyse plus complète.

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur cette notation du F-score, vous pouvez vous rendre ici.

4. Le bénéfice par action : BPA

Le BPA (Bénéfice Par Action) est une mesure financière qui indique le bénéfice net d’une entreprise pour chaque action en circulation.

BPA = Bénéfice net total / Nombre d’actions en circulation.

Par exemple, si une entreprise a réalisé un bénéfice net de 10 millions de dollars et qu’elle a 1 million d’actions en circulation, son BPA sera de 10 $ par action.

Cet indicateur est utilisé pour évaluer la rentabilité d’une entreprise par rapport à ses actions en circulation. Les investisseurs peuvent également utiliser le BPA pour comparer la performance de différentes entreprises du même secteur ou de la même industrie.

L’évolution du BPA sur plusieurs années permet d’analyser comment une société améliore ses bénéfices, même si le nombre d’actions a varié.

5. Le ratio cours / bénéfice : PER

Le ratio PER (Price-to-Earnings Ratio) est une mesure financière qui compare le prix d’une action à ses bénéfices par action (BPA). Il est souvent utilisé pour évaluer si une action est surévaluée ou sous-évaluée par rapport à ses bénéfices.

PER = cours le plus récent / BPA.

Par exemple, si le cours de l’action est de 50 $ et que le BPA est de 5 $, le ratio PER est de 10. Cela signifie que les investisseurs paient 10 fois le bénéfice par action pour acheter cette action.

Un ratio PER élevé peut indiquer que le marché est optimiste quant aux perspectives de croissance de l’entreprise, ou qu’il y a une forte demande pour cette action. Cependant, un ratio PER élevé peut également indiquer que l’action est surévaluée par rapport à ses bénéfices, ce qui peut rendre l’investissement risqué.

Inversement, un ratio PER faible peut indiquer que l’action est sous-évaluée par rapport à ses bénéfices, ce qui peut être une opportunité d’investissement intéressante. Cependant, un ratio PER faible peut également indiquer que le marché est pessimiste quant aux perspectives de croissance de l’entreprise, ou que l’entreprise a des problèmes financiers ou opérationnels.

Le PER permet donc de mesurer le nombre d’années de bénéfices que les investisseurs sont prêts à payer pour l’achat d’une action. Un PER sécurisant est en moyenne compris entre 10 à 20.

6. Le ratio croissance / bénéfice : PEG

Le PEG (Price/Earnings to Growth) ratio est un ratio financier qui mesure le rapport entre le ratio de prix/bénéfice (PER) d’une entreprise et sa croissance de bénéfice attendue. Le PEG ratio est utilisé pour évaluer si le prix d’une action est justifié par sa croissance de bénéfice.

PEG = PER / Croissance bénéfices futures attendues (%).

Par exemple, si le PER d’une entreprise est de 20 et que son taux de croissance annuel attendu des bénéfices par action est de 10%, le PEG ratio est de 2 (20/10).

Plus le PEG est faible, plus les actions d’une société sont intéressantes à détenir indiquant que l’action est potentiellement sous-évaluée.

Comment appliquer cette stratégie Quanti Trading en bourse ?

Accessible aux débutants comme aux experts, la méthode est élaborée par un trader indépendant qui partage ses résultats. Vous pouvez accéder ici à un article sur son parcours et ses résultats.

Ce trader partage ses différents portefeuilles et ses connaissances permettant aux investisseurs d’avoir les mêmes résultats qu’il applique à ses comptes de gestion. Il sélectionne les actions suite à quoi les investisseurs n’ont que 5 minutes par mois pour copier ses investissements.

Il compte aujourd’hui 3 stratégies :

  • Stratégie US : +20% de plus-value en moyenne par an sur le marché américain, le plus performant.
  • Stratégie PEA : ~10% de plus-value en moyenne par an sur le marché européen en profitant de l’avantage fiscal du PEA proposé aux résident français, et ainsi se diversifier sur un marché et une devise différents.
  • Sratégie Dividendes : ~4,5% de dividendes annuelles sur les marchés américain et européen pour une volatilité plus faible et une diversification géographique.
Comme il le dit très bien, sa stratégie est la plus passive pour ceux qui souhaitent l’appliquer. Veuillez aussi prendre conscience que le temps est le facteur le plus important dans l’investissement. Le plus gros risque est de ne pas investir dès maintenant.

Vous profiterez de la passivité de la méthode et des intérêts composés que j’aborde ici.

Pour conclure

L’analyse fondamentale en bourse se révèle très intéressante lorsque l’on cherche des gains attractifs en limitant son risque au maximum. On identifie alors la santé financière de l’entreprise, la valeur d’une action, et les opportunités d’investissement.

La stratégie Quanti Trading révèle tous cela avec un accompagnement sur le long terme pour les investisseurs souhaitant déléguer facilement cette analyse.

Je vous laisse cliquer sur le bouton ci-dessous pour suivre les stratégies Quanti Trading. J’offre un tableau de suivi de portefeuille pour ces stratégies, également via ce même bouton.

J’espère que cet article vous aura aider.

Sentez-vous libre de laissez un retour dans la section commentaire et de partager cet article.

 

Antoine Goldman, pour votre réussite

Partagez votre avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FR